Les acteurs de la recherche :
la Commission du Vieux Paris
 
Cliché CVP
Fouille de la Commission du Vieux Paris sur la place de la Sorbonne. Cliché CVP.

Cliché CVP.
Fouille de la Commission du Vieux Paris sur le boulevard Saint-Michel. Cliché CVP.
Cliché J.-L. Godard / CVP.
Restauration à la Commission du Vieux Paris. Cliché J.-L. Godard / CVP.

Cliché CVP.
Fouille de la Commission du Vieux. Cliché CVP.
  En 1898, alors qu’aucune législation ne protège encore le patrimoine archéologique, est créée la Commission du vieux Paris qui se voit confier le rôle de surveiller les travaux parisiens, poursuivant ainsi l’œuvre de Th. Vacquer. Aujourd’hui, la Commission du Vieux Paris (rebaptisée en 2003 « Département d'Histoire de l'Architecture et d'Archéologie de la Ville de Paris ») est un service municipal rattaché à la direction des affaires culturelles de la Mairie de Paris. Il est composé de deux branches, dont l’une s’occupe de l’histoire et de la protection du patrimoine architectural de la ville, l’autre constituant le service municipal d’archéologie.

Celui-ci est constitué aujourd’hui d’une équipe d’archéologues conservateurs du patrimoine, d’une équipe chargée de la topographie, de la PAO et du SIG, de personnels chargés de l’inventaire, d’un laboratoire de restauration, de deux photographes, d’un service de documentation et d’archives et d’une bibliothèque.

Les principales missions du service archéologique sont tout d’abord d’assurer l’encadrement et le suivi des opérations de fouilles archéologiques (en partenariat avec le service régional de l’archéologie et l’INRAP) ; d’assurer l’inventaire et la gestion des collections archéologiques de la ville de Paris, dont une partie est exposée au musée Carnavalet, et enfin de présenter et de publier les résultats de la recherche à destination du public et de la communauté scientifique.