L'enceinte
 


Partie du rempart
découvert en
décembre 1898
rue de la Colombe.
P.V. C.V.P. 1898.

 
Fondations en blocs de remploi de l’arrière
de la porte sud de l’enceinte.
Cliché C.V.P.


Fondations en blocs de remploi de l’arrière
de la porte sud de l’enceinte.
Cliché C.V.P.
 
Cette enceinte s’appuie en plusieurs endroits sur le quai datant du Haut-Empire et se caractérise par une fondation constituée de gros blocs de remploi arrachés aux grands monuments de la rive gauche et principalement aux « arènes ».
La faible épaisseur de la fortification en élévation, en général 2 mètres, semble indiquer un élargissement au sommet sous la forme d’un encorbellement de bois dont, bien évidemment, nous n’avons pas la trace. L’existence de tours est conjecturale.

Cette fortification restaurée servira encore de défense aux Parisiens lors du grand siège normand de 886-887.

Plusieurs tronçons en sont conservés et présentés dans la crypte archéologique du parvis Notre-Dame, et le tracé d’une partie de l’enceinte a été reproduit rue de la Colombe.