L’amphithéâtre
HistoriqueLocalisationDatation

QuickTime VRLa cavea

 

Plan D. Busson et V. Charlanne.


Blocs inscrits découverts sur le site,
probablement des gradins.
Ch. Normand, 1897.
  Des blocs inscrits

Aucun gradin de la cavea n’a été découvert en place. Cependant, quatre blocs de pierre portant des inscriptions ont été retrouvés lors de la démolition du monument. Des blocs semblables, remployés dans les fondations de l’enceinte du Bas-Empire, ont été mis au jour dans l’île de la Cité et sont considérés comme provenant également de l’amphithéâtre. Certaines de ces inscriptions, sinon toutes, correspondent à des noms propres ou à des initiales. Ce serait, en fait, des éléments de banquette portant le nom des destinataires des places.

  La restitution

Ces découvertes ne permettent pas de répartir de façon certaine les gradins en maeniana séparés par des paliers de circulation horizontaux, d’autant qu’il existe de nombreuses incertitudes au sujet des murs circulaires sur lesquels s’appuyaient ces paliers. Par ailleurs, on ne peut exclure que les blocs découverts proviennent de deux états successifs et que les différentes restitutions proposées, en particulier celle de la restauration de J. Formigé, demeurent encore en grande partie théoriques. La capacité d’accueil de l’édifice a pu cependant être évaluée à 17 000 places.

Les accès, les circulations

Infographie A.-B. Pimpaud.


L’accès aux gradins se faisait par des vomitoria de deux types.
Un grand vomitorium, que l’on retrouve trois fois, dessert les gradins du podium et du premier maenianum. Il alterne avec un autre, plus petit, qui, lui, se répète quatre fois. Selon la restitution de J. Formigé, les deuxième et troisième maeniana sont desservis par des escaliers ainsi que par de petits vomitoires. Enfin, on pouvait accéder aux gradins du podium à partir du couloir de service par de petits escaliers implantés dans le mur interne de la cavea. Une galerie s’ouvrait sans doute sur l’extérieur par une série de baies et permettait d’accéder aux vomitoires.