Le forum
Modules et proportionsLa datationLe décor

Les galeries

 

Plan D. Busson et V. Charlanne
Plan D. Busson et V. Charlanne




Restitution du cryptoportique d’après les propositions de P. Périn et L. Renou. La galerie souterraine est divisée en son milieu par une rangée de piliers qui servent à soutenir son plafond constitué par un plancher qui repose également sur le mur d’enceinte de la place et s’accroche au mur de clôture. Ce plancher forme aussi le sol de la galerie supérieure.
A partir de ce niveau, une nouvelle rangée de piliers s’appuie sur la précédente pour porter la charpente du toit de la galerie supérieure, sur la colonnade donnant sur la place et sur le sommet du mur de clôture auquel s’adossent les boutiques extérieures. Le gros mur d’enceinte de la place est rythmé par une série de soupiraux qui éclairent et ventilent le cryptoportique à partir de la place située en contre-haut. Ce gros mur inclut également un conduit voûté interprété comme un vide sanitaire. Infographie A. Barré.
  Le cryptoportique

Cette galerie souterraine constitue le niveau inférieur du monument.
Etablie sur le terrain naturel probablement surcreusé vers l’est, elle permettait de maintenir le niveau de circulation de la galerie supérieure sur tout le périmètre du forum en lui offrant un soubassement. Le sol en terre battue comporte ponctuellement des ornières. En forme de U, elle est large d’une douzaine de mètres et haute d’environ 6 mètres.
La poutraison qui structurait son plafond reposait très probablement, en milieu de galerie, sur une ligne centrale de piliers en bois dont on a retrouvé la semelle bétonnée.

La galerie supérieure

La galerie supérieure qui entourait la place du forum était superposée au cryptoportique sur trois ailes et se poursuivait vers l’est au-delà des portes jusqu’à la basilique.
Fermée vers l’extérieur par le haut mur de clôture, peut-être percé de baies, elle s’ouvrait en revanche sur la place centrale par une colonnade établie à l’aplomb du mur d’enceinte de l’aire centrale. Il est difficile d’en restituer l’aspect étant donné que nous ne connaissons pas l’entraxe existant entre les colonnes.
La toiture qui couvrait cette galerie était quant à elle vraisemblablement portée par une colonnade centrale correspondant à celle du cryptoportique.