1er état: torchis
parties découvertes
parties restituées
pièce souterraine ou bassin
>> 2e état
Plan D. Busson et V. Charlanne.
 
Les habitations

Les maisons en torchis PAGE PAGE
 
 
Cave en moellons avec deux céramiques
en place et le bois carbonisé de la trappe.
Cliché S. Robin / CVP.

 
Vue d’un four domestique avec le départ
de la voûte circulaire.
Cliché S. Robin / CVP.

  Le plan et l’organisation

Les toutes premières habitations augustéennes étaient de dimensions réduites, proches des maisons de l’époque de la Tène, placées au milieu de grand espaces non bâtis de plan rectangulaire. Elles sont composées d’une ou de deux pièces. Par la suite, elles s’agrandissent et se dotent de pièces annexes. Chaque maison possédait un four domestique en argile ou une plaque-foyer ainsi qu’une cave peu profonde dans laquelle on conservait des denrées périssables, comme l’atteste la découverte de céramiques calées dans le sol et écrasées sur place lors d’un incendie. Ces petits garde-mangers, auxquels on accédait par une échelle, étaient fermés par une trappe à deux anneaux. On trouve dans les cours attenantes aux habitats des fosses dépotoirs et des puits à eau. Ceux-ci permettaient l’approvisionnement en eau, aucun système d’adduction et d’évacuation ne semblant exister pour cette période.