Le théâtre
Contexte topographique et dimensionsDatation

Le contexte topographique et les dimensions
 
 
Reconstitution du théâtre superposée
à la topographie actuelle.
Infographie M.-O. Agnes et A.-B. Pimpaud.
Cliché IGN Photothèque Nationale - 1999.





Restitution hypothétique de l’ordonnance dimensionnelle
de l’édifice selon un module de 15 pieds romains
(1/20e du module urbain).
Dessin D. Busson et V. Charlanne.
  Le monument s’inscrivait parfaitement dans le quadrillage urbain primitif. En prenant en compte son système de voirie périphérique, il était inclus dans un carré de 300 pieds monetales. Au nord, il était bordé par la voie décumane de la rue des Ecoles et, à l’est, par la voie cardinale du boulevard Saint-Michel, large ici de 30 pieds. À l’ouest, il devait être bordé par une autre voie de même largeur. Le côté correspondant à l’hémicycle était aussi bordé d’une voirie correspondant sans doute à une place publique.

Conformément à l’usage, les constructeurs avaient utilisé l’amorce de la pente de la montagne Sainte-Geneviève pour appuyer la cavea du monument.

Bien que l’édifice n’ait été que partiellement découvert, il est possible d’en proposer une restitution. Ses dimensions et ses proportions sont une déclinaison du module urbain. Le point zéro théorique de la fondation de l’édifice était le centre du demi-cercle, c’est-à-dire le milieu du mur diamétral, matérialisé par le parement méridional du mur limitant le pulpitum. Toutes les mesures préliminaires des géomètres, dont les traces ont d’ailleurs été retrouvées, ont été prises à partir de ce point. La longueur de la scène était formée par le diamètre de 240 pieds et sa largeur était de 40 pieds, soit un quart du rayon. Le monument mesurait, du nord au sud, 160 pieds (120+40) et, d’est en ouest, 240 pieds.