La Bièvre
 
    La Bièvre suivait un cours tortueux bordé de falaises et de zones humides peu larges en raison de la relative étroitesse de la vallée. Capricieuse, elle pouvait être sujette à de brusques montées des eaux. En période de moyennes ou de basses eaux, des îlots se formaient, délimités par des chenaux. Son débouché sur la Seine a très probablement fluctué.

 

Infographie
A.-B. Pimpaud