Carte de la "campagne de Lutèce" extraite de l'ouvrage de Napoléon III sur César. L'identification traditionnelle de l'oppidum gaulois à l'île de la Cité est maintenant très discutée.
  La bataille de Lutèce

En 53 av J.-C., Lutèce est citée pour la première fois dans La Guerre des Gaules comme le lieu de convocation par César d’une assemblée des peuples gaulois en pays Parisii. Mais c’est véritablement en 52 av. J.-C., à l’occasion du fameux épisode de la « Bataille de Lutèce » que nous sont données des informations plus précises.
Alors que le général romain est en difficulté devant Gergovie, son lieutenant Labienus quitte Agedincum avec quatre légions pour se rendre à « Lutèce, oppidum des Parisii situé dans une île de la Seine » afin de combattre une coalition de ces derniers avec d’autres peuples menés par le vieux chef Camulogène. Celui-ci, pour barrer la route aux légions, s’établit « dans un marais continu qui aboutissait à la Seine ». Labienus veut d’abord le traverser mais finit par renoncer devant les difficultés rencontrées. Revenant sur ses pas, il s’empare par surprise de Melun. Il fait ensuite passer ses légions sur l’autre rive, puis se dirige vers Lutèce en suivant le cours du fleuve. Avertis de cette manœuvre, les Gaulois incendient Lutèce et coupent ses ponts. Camulogène quitte alors le marais pour s’installer en bord de Seine vis-à-vis de Lutèce et surveille le camp de Labienus sur l’autre rive. Ce dernier déjoue sa vigilance et franchit par bateau le fleuve à quatre milles (environ 16 km.) en aval. Les deux armées sont alors face à face sur la même rive. La bataille s’engage et les Romains l’emportent.