La Lutèce gauloise
PAGE PAGE
 
  Localisations éventuelles de l'oppidum
Localisations éventuelles de l’oppidum
  La seule mention de la Lutèce gauloise se trouve dans La Guerre des Gaules, où César nous apprend qu’il s’agit d’un oppidum des Parisii, et qu’à l’instar de l’oppidum des Sénons, il était situé dans une île de la Seine. A partir de cette source littéraire, les historiens ont généralement associé l’oppidum des Parisii à l’île de la Cité, faisant de la principale île parisienne le berceau de la ville actuelle.

Un oppidum sur l’île de la Cité ?
Cette localisation s’appuie sur plusieurs évidences. Tout d’abord, telle qu’elle apparaît à l’époque historique, cette île est la plus importante du site parisien.
  Ensuite, c’est sous la cathédrale Notre-Dame qu’ont été découverts, en 1711, les éléments du Pilier des nautes sur lesquels se trouvaient représentées et désignées, entre autres, des divinités provenant du panthéon gaulois, bien que le monument soit un témoignage de la romanisation. Par ailleurs, la voie romaine fondatrice qui traverse l’île du nord au sud prouve que celle-ci était reliée aux deux rives du fleuve par des ponts qui auraient succédé à ceux mentionnés par César. Enfin, la comparaison que fait le général romain avec l’île de Melun, dont la topographie actuelle rappelle beaucoup celle de Paris, est un argument supplémentaire.

Une identification discutable
Cette identification présuppose en effet une relative permanence de la configuration des îles et du cours de la Seine depuis la Protohistoire, ce qu’infirment les récentes fouilles sur les berges. Il apparaît en particulier que l’aspect actuel de l’île a été fixé par l’établissement de quais à l’époque romaine. Il faut donc restituer un agrégat d’îlots autour d’une île principale dont la superficie originelle n’excédait pas 9 hectares. Enfin, et surtout, les multiples fouilles menées sur l’île n’ont jusqu’à présent jamais révélé de niveau datable de la période gauloise (ni fortification, ni niveau d’incendie, ni trace d’urbanisation).